26Avr

Même si les émissions de télé-réalité sont en baisse d’audience (il ne suffit plus de montrer les biceps luisants d’une équipe mixte), le téléspectateur garde un intérêt à ce type d’émission pour la vie du groupe.

Ce qui continue de fasciner bien au-delà des épreuves ou des battles à remporter, c’est la démonstration des sentiments, du comportement et des réactions de l’individu au sein d’un collectif. Les gens en veulent pour leur émotion.

En entreprise, quand on pense « recrutement » on le pense souvent individuel. Pourquoi ne pas l’envisager collectif ? Que ce soit pour l’ouverture d’une nouvelle agence, d’une franchise, d’un service, de la création d’une Business unit…. Des solutions existent pour commencer à créer une synergie entre les candidats et ce pendant le recrutement.

Le recrutement collectif : définition

Aussi appelé « entretien collectif » ou « entretien de groupe », le recrutement est une étape du processus d’embauche. Il consiste à convoquer en même temps plusieurs candidats qui ont répondu à une offre d’emploi. Il permet de mettre en situation les candidats dans une situation proche de la réalité et de les voir interagir entre eux. Le recruteur a tout loisir d’apprécier les compétences techniques et les soft skills des candidats. Il ne s’agit donc pas d’un recrutement classique, mais d’un véritable parcours d’embauche. Les entretiens collectifs sont utilisés pour des emplois qui requièrent des compétences relationnelles, comme les métiers de la vente, par exemple.

Evaluer des candidats en groupe présente au moins 4 avantages

  1. Gagner du temps en touchant plus de candidats : en une demi-journée, vous serez en capacité de choisir une dizaine de candidats si vous le souhaitez.
  2. Vivre une situation plus proche de la réalité : recruter individuellement, c’est presque contre nature, finalement ! Faire seul est sans doute plus facile que de faire à deux ou en groupe. Quand on est seul maître à bord, on décide plus vite, on n’a pas de concessions à faire, ni à écouter, ni à accepter, ni à négocier. Toute la difficulté de l’individu réside bien dans le savoir-faire et le savoir-être au milieu des autres qui possèdent des enjeux, des contraintes, des valeurs différentes. Existe-t-il une entreprise ou le candidat puisse faire tout tout seul ? Le mode collectif est donc plus révélateur et plus réel.
  3. Cerner rapidement les attitudes comportementales des candidats ainsi que leur potentiel. Les qualités comme l’intelligence émotionnelle, le penser collectif, la capacité à écouter, à donner de la place aux autres, à exercer son leadership sont des atouts qui ressortent dès le début du recrutement.
  4. Valoriser la marque employeur : vivre une embauche dans une entreprise qui demande à réussir en groupe donne le « La » des valeurs de celle-ci. On ne joue plus compétition, mais collaboration ; on n’élimine plus, on fait avec. Une belle façon de valoriser la diversité tout en montrant sa différence de process d’embauche.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Quitte à sortir des sentiers battus, il convient de le faire avec rigueur, professionnalisme et originalité. L’originalité, c’est de ne surtout pas faire vivre aux candidats des épreuves « bateau » comme : « Vous avez 1 heure pour convaincre, lancer un produit, gérer un client, éviter un conflit » ou « Vous êtes sur une ile déserte, qu’emportez-vous en priorité ? »

A TalenTribu, les candidats vivent une expérience gamifiée immersive, unique et surtout en présentiel. (Notons que, d’après le cabinet ICIMS, 80 % des jeunes préfèrent vivre un recrutement en présentiel plutôt qu’à distance.) Une expérience gamifiée autour de 9 mises en situation agrégées à un protocole systémique : sélection des soft skills, expérience immersive, évaluation (un kit est fourni) et entretien.

Le recrutement collectif, c’est donc miser sur une réalité humaine qui se révèle économique pour l’entreprise, unique pour les candidats qui sauront témoigner de l’originalité de leur expérience. Recruter collectivement, déceler des talents et développer sa marque employeur en une demi-journée ? C’est possible, mais seulement depuis juillet 2021 : date de la création de TalenTribu !

Co-écrit par Karine Souday, Docteure ès lettres.