21Juin

Voici ce que je vous propose : je vais vous en donner 2 et à l’issue de cet article, c’est vous qui me donnerez le 3ème point commun, celui que vous vivez dans votre contexte.

Commençons par rappeler ce qu’est la fête de la musique. Comme son nom l’indique, cette fête fixée à une date unique et symbolique du solstice d’été, laisse place à la liberté de jouer de la musique. Deux fois perturbée en raison de la crise sanitaire, cette fête édition 2022 va être un moment fort. Non seulement parce qu’il s’agit d’un anniversaire (40 ans) ; mais aussi et surtout par ce que c’est le retour de la fête dans la rue, l’occasion de chanter, danser, découvrir des groupes et des artistes traditionnels, classiques, jazz, rock, metal, hard rock, électro. Tous les genres, tous les styles y sont représentés, réunissant des jeunes et moins jeunes de toutes les conditions sociales.

Pas d’affolement, je ne vous proposerai pas d’arpenter les rues de la capitale pour trouver le candidat que vous cherchez parmi ceux qui se déhancheront ce soir ou qui joueront d’un instrument.

Ce qui va se jouer à cette fête-là, ce soir, c’est la joie de se retrouver et de vivre un moment physique, convivial (je suis avec les autres) et la liberté d’être soi (je libère ma créativité en écoutant ou en jouant). Une parenthèse dans notre quotidien pour prendre le temps de se divertir et de se faire plaisir.

Le plaisir et la liberté

Et si votre projet de recrutement réunissait du plaisir et de la liberté ? Le plaisir d’un moment physique et convivial (je suis avec les autres candidats) et la liberté d’être soi (je développe mes talents).

Vivre ensemble un moment convivial

Comme la fête de la musique, votre recrutement, pour attirer des candidats, doit d’abord être présentiel : physique, convivial, c’est le plus qui vous distingue de la concurrence. Les candidats ont besoin de se retrouver et de vivre des temps d’émotion ensemble pour interagir, vibrer, voire se serrer dans les bras.

La liberté d’être

Un recrutement immersif, c’est une parenthèse où le candidat s’autorise à être lui-même pour répondre à des enjeux de leadership, de créativité, d’intelligence collective. C’est avec cette authenticité qu’il se positionne dans le groupe, affirme sa posture et donne une image réelle de lui-même. Il développe son goût de réussir et montre de quoi il est capable. Et c’est précisément dans cette parenthèse que l’évaluation devient objective. Le recruteur note dans son référentiel les points importants qu’il observe. Il échange ensuite avec le candidat qui montre sa capacité à analyser ses réactions et ses décisions. L’un des moments forts de ce type de recrutement, c’est aussi de voir la capacité du candidat à se remettre en question. L’évaluation est objective et réflexive.

Convivialité physique et liberté d’être sont donc les deux points communs entre votre projet de recrutement et la fête de la musique. Laisser les candidats se réaliser dans une ambiance conviviale, c’est le principe même du recrutement gamifié et de la fête de la musique.

A vous de jouer ! dans votre contexte, entre vos besoins de poste à pourvoir et de candidats à choisir, quel est le point commun que vous pouvez dégager avec la fête de la musique ?